L’OFNI chaotique Spring Breakers.

20 Fév
   Lundi 18 Février, avait lieu au Grand Rex l’avant-première nationale du drame américain, Spring Breakers, dont la sortie est prévue en France le 6 Mars 2013. Une armée de fans et de journalistes ainsi qu’un tapis rouge étaient de rigueur pour accueillir cet événement. C’était en effet l’occasion de retrouver une partie de l’équipe du film : le réalisateur Harmony Korine, son épouse et actrice dans le film Rachel Korine, Ashley Benson ainsi que les deux actrices sorties tout droit de l’usine Disney, Vanessa Hudgens et Selena Gomez. Autant vous dire qu’un grand nombre de jeunes adolescentes étaient venues accueillir leurs idoles, laissant de côté le principal sujet du jour : Spring Breakers.
spring-breakers

Faith, Brit, Cotty et Candy échappent à la morosité de leur campus grâce au Spring Break.

   Afin d’échapper à la morosité des vacances passées sur leur campus, trois étudiantes décident de braquer un fast-food pour financer leur Spring Break. C’est à quatre qu’elles se dirigent alors vers la Floride pour profiter de leur « relâche de printemps ». Un jour, une fête donnée dans une chambre d’hôtel tourne mal et les quatre jeunes filles se retrouvent en prison. Un juge leur laisse alors le choix : payer leur amende ou purger deux jours de plus. Sans un sous en poche, elles finissent par apprendre avec surprise qu’un certain Alien, un malfrat local, a payé leur caution pour les libérer. Dès ce jour, la vie du petit groupe va prendre un tournant radical.

Avec Spring Breakers, Harmony Korine brosse son tableau de la culture pop américaine. Il dit ainsi dans une interview : « Je voulais m’approprier les images que tout le monde connait tout en essayant de les transformer, c’est-à-dire en montrant ce que ces images évoquent pour moi ».  En effet, l’ouverture de son film peut être assimilée aux habituels clips de MTV tournés durant la période du Spring Break aux États-Unis. Les couleurs sont alors saturées, éclatantes. Le réalisateur met en scène des dizaines de corps de fêtards en train de se mouvoir au son de la musique déstructurée du DJ Skrillex. La séquence nous fait ainsi entrer d’emblée dans cet univers où les étudiants ont pris l’habitude de se livrer aux pires débauches. Le réalisateur s’amuse aussi à jouer avec différentes temporalités, n’hésitant pas à utiliser à plusieurs reprises une scène, une image récurrente ou encore un dialogue, afin de morceler son récit.

Malgré de belles images et des procédés ingénieux, le point faible du film se trouve au niveau scénaristique. On regrette que les personnages ne soient pas plus construits. Seule Faith, présentée au début du film comme une jeune femme prisonnière d’une éducation religieuse, semble avoir été un peu plus creusée. Pour le reste, on ne comprend que superficiellement leurs motivations et leurs attentes. De plus, certains procédés sont trop souvent utilisés, comme le ralenti ou le flash-back et ne servent au final qu’à produire une sensation de vide chaotique. Il en est de même avec les longs monologues d’Alien (interprété par James Franco) qui au lieu de retranscrire les pensées de cet être dérangé, nous abrutissent.
Pour conclure, on a l’impression au final que c’est cela le parti pris d’Harmony Korine : nous faire ressentir le vide ahurissant d’une génération qui est née et qui baigne dans cette culture Pop américaine. Des images répétitives des gros plans sur les parties du corps des personnages, sur leur nudité à la bande son éclectique du film, qui passe de Skrillex à Britney Spears avec une facilité déconcertante.

T.M.J

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :