Baz Luhrmann met en scène un Gatsby haut en couleur mais qui manque cruellement de profondeur.

19 Mai
   Présenté en ouverture du 66ème Festival de Cannes et sorti en salle le 15 Mai 2013, Gatsby le Magnifique, réalisé par Baz Luhrmann, est une nouvelle adaptation du roman éponyme de Francis Scott Fitzgerald. Le cinéaste australien met en scène sa propre lecture avec un casting alléchant composé de Leonardo DiCaprio, Tobey Mcguire et Carey Mulligan.
gatsby feu

Jay Gatsby, incarné par Leonardo DiCaprio, lors d’une de ses soirées mondaines.

   Écrivain amateur, Nick Carraway quitte le Middle-West pour s’installer à New-York et se lancer dans une carrière à Wall Street. Un beau jour, il apprend que son voisin, Jay Gatsby, est un milliardaire au passé trouble. Le quotidien de Nick prend un nouveau tournant, et l’effervescence de la bourse va peu à peu faire place à celle des soirées mondaines organisées par son mystérieux voisin. De jours en jours, les deux hommes se rapprochent et Nick va prendre part à la vie de Gatsby en y jouant un rôle majeur. En effet, ce dernier est amoureux depuis plusieurs années de Daisy, la cousine de Nick. Le jeune homme va alors tenter de les rapprocher, plongeant par la même occasion dans la vie luxueuse et décadente des milliardaires new-yorkais.

gatsby fête

L’une des soirées endiablée organisée par Gatsby.

   Durant la première partie du film, Baz Luhrmann cultive le mystère qui entoure Gatsby en se concentrant principalement sur Nick, le narrateur. Le nom du milliardaire est mentionné à plusieurs reprises par différents personnages avec une pointe d’admiration dans la voix mais aucun d’eux ne sait réellement qui il est. Tantôt meurtrier puis héros de guerre, tout comme les personnages de l’intrigue on ne sait rien de lui. Le flou devient le plus total avec l’immersion de Nick dans les soirées mondaines organisées par le milliardaire. Un montage rapide nous aspire avec lui dans un univers où règne la démesure. Tout semble organisé autour d’une agitation et d’un bouillonnement collectif. L’alcool coule à flots, les décors sont opulents et tout à l’image est mis en place pour attirer l’œil : des confettis multicolores, de véritables show de danse endiablés, une bande sonore anachronique aux tonalités hip-hop et jazzy, ainsi qu’une saturation de la couleur à l’image de la mise en scène, c’est-à-dire excessive. Puis un feu d’artifice retentit pour marquer la fin de la soirée, et c’est ainsi que nous découvrons pour la première fois Gatsby face à nous. Et tout comme les personnages mis en scène, la caméra semble libre. Tantôt aérienne, elle se promène d’un endroit à un autre avec fluidité, n’hésitant pas à dévaler brusquement la façade d’un immeuble pour se retrouver face à Nick.

gatsby couple deux

Grâce à Nick, Daisy et Gatsby sont de nouveau réunis mais leur amour est impossible.

   Puis, l’intrigue s’enlise dans l’histoire d’amour impossible entre Daisy et le milliardaire. Finie l’effervescence des premières minutes, Luhrmann plonge Gatsby au cœur de cette romance prévisible. On en vient alors à regretter que le réalisateur n’ait pas approfondi le portrait du milliardaire. Grâce à des flash-back, son passé nous est dévoilé, toutefois Luhrmann n’a pas su développer la noirceur qu’il tente d’instaurer chez son personnage. Dans une scène, ce dernier perd tout son sang-froid, oubliant ses bonnes manières qui jusqu’à présent ne le quittaient pas, et c’est uniquement à ce moment-là que le cinéaste met le doigt sur la part sombre de Gatsby. Heureusement pour nous, la prestation toujours impeccable de Leonardo DiCaprio, oscillant entre force et fragilité, est là pour rattraper une mise en scène inégale.

   Gatsby le Magnifique semble donc bien parti dans les premières minutes du film, mais il s’égare au fil de l’intrigue, Luhrmann ne sachant pas rendre compte avec poésie et finesse de l’histoire d’amour entre le milliardaire mystérieux et Daisy.

T.M.J

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :