Only God Forgives: entre impuissance et violence, entrez dans l’univers cauchemardesque de Nicolas Winding Refn.

26 Mai
   De retour avec son thriller Only God Forgives, Nicolas Winding Refn a divisé la critique lors de la 66ème édition du Festival de Cannes. Sorti sur nos écrans le 22 Mai 2013, le film marque également une nouvelle collaboration entre le cinéaste danois et Ryan Gosling. Tient-elle alors à nouveau toutes ses promesses?

affiche ogf

   Parti se réfugier à Bangkok après avoir commis un meurtre aux Etats-Unis, Julian dirige un club de boxe thaïlandaise. Il apprend que Billy, son frère aîné, s’est fait assassiner sauvagement après avoir battu à mort une jeune prostituée. Crystal, leur mère qui est à la tête d’une importante organisation criminelle, arrive alors à Bangkok pour rapatrier le corps de son défunt fils. Elle demande par la suite à Julian d’assouvir sa soif de vengeance en tuant les meurtriers, mais celui-ci va rapidement se rendre compte qu’il ne sera pas chose aisée de satisfaire les exigences de sa mère. En effet, Chang, un policier à la retraite est aussi lié au meurtre…

only-god-forgives-21

Only God Forgives met en scène l’impuissance de Julian, interprété par Ryan Gosling.

   Only God Forgives n’est pas seulement une histoire de vengeance comme le pitch de départ nous le laisse penser. Le film décline également l’impuissance de Julian sous toutes ses formes : physiques par le biais de ces piètres performances de boxeur ou encore sexuelles. Nous assistons aussi à son incapacité à entrer dans le rôle que son entourage à crée pour lui. Pour retranscrire cela, Nicolas Winding Refn plonge son personnage dans un univers cauchemardesque, et comme dans tout bon cauchemar, celui de Julian est peuplé de monstres. Il y a d’abord son frère Billy qui massacre sans raison une jeune prostituée, puis Crystal qui entretient un lien particulier avec son fils cadet, entre autoritarisme et complexe d’Œdipe refoulé, et enfin Chang, le policier retraité ayant un sens de la justice bien à lui.

Vithaya-Pansringarm-and-Kristin-Scott-Thomas-in-Only-God-Forgives-2013-Movie-Image

Crystal en mauvaise posture face à Chang.

   Comme mentionné plus haut, Only God Forgives est aussi un film porté par la vengeance. Nicolas Winding Refn la met en scène par le biais d’une violence proche par moment de la barbarie. Pour retranscrire la brutalité du meurtre de Billy, le réalisateur ne fait pas dans la dentelle. Il commence dans un premier temps par nous montrer cette sauvagerie en filmant la porte de la chambre où se déroule le règlement de compte. Seule l’ombre de l’assassin se détache pour nous laisser imaginer le pire. Le procédé est efficace, car il permet quelques plans après de nous mettre sous les yeux l’ampleur barbare de la scène : le corps ensanglanté de la jeune prostituée est allongé sur le sol, à côté d’elle le meurtrier, qui est également son père venu venger sa mort, est assis, et sur le lit git Billy, le crâne complètement explosé laissant entrevoir sa cervelle. Le réalisateur ne s’arrête pas là, et tout le long de son film, il ne nous épargne pas, exposant crument un débordement de violence qui choquera les âmes les plus sensibles. Autre élément qui pourra faire fuir certains d’entre vous : le temps que le réalisateur étire à n’en plus pouvoir au profit de la beauté d’un plan et qui ne sert en rien son intrigue.

ofg

Kristin Scott Thomas dans le rôle de Crystal, une mère qui a soif de vengeance.

   Malgré cela, Nicolas Winding Refn nous livre un univers visuel fascinant. De plus, la prestation de Vithaya Pansringarm dans son rôle de policier retraité en quête d’une justice douteuse vole sans hésitation la vedette à Ryan Gosling.

T.M.J

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :