World War Z de Marc Forster: un film inégal qui avait pourtant bien commencé…

2 Juil
   Adapté du roman éponyme signé Max Brooks, World War Z sort en salle le 3 Juillet 2013. Contrairement au livre qui décrit le point de vue de plusieurs protagonistes, Marc Forster, le réalisateur, choisit de mettre en scène celui d’un seul personnage incarné par Brad Pitt.
world war z

Gerry Lane, incarné par Brad Pitt, tente de sauver sa famille du chaos.

   Alors que Gerry Lane est bloqué dans un embouteillage avec sa famille, de surprenants événements ont lieu sous leurs yeux. Des explosions retentissent dans les rues et les forces de l’ordre tentent de reprendre le contrôle de la ville face à une horde d’hommes devenus incontrôlables, mordant avec avidité tous les individus qu’ils trouvent sur leur passage. Grâce à Thierry, un ancien collègue travaillant aux Nations Unies, Gerry parvient à s’échapper et à rejoindre avec sa famille un lieu plus sûr. Toutefois, la protection de son ami a un prix. Gerry a alors pour mission de trouver un antidote à ce qui s’avère être en réalité un virus s’étant répandu à l’échelle mondiale, ayant ainsi plongé de nombreux pays dans un chaos sanguinaire.

world war z hélico

   Tout commence par une introduction visant à nous faire comprendre d’entrée de jeu que nous allons avoir à faire à un virus. Pour cela, Marc Forster met en scène différents médias  qui nous racontent l’évolution de ce qui est dans un premier temps une simple infection, ne touchant d’abord que les animaux, pour se transformer ensuite en un fléau destructeur, se propageant d’homme en homme. On se laisse alors prendre au jeu à cette histoire de pandémie pas très originale mais qui fait quand même froid dans le dos. Le réalisateur va ainsi jouer sur ce dernier point en mettant en scène des personnes infectées, les « zombies », à la manière de bêtes sanguinaires et enragées n’aspirant qu’à une chose, mordre son prochain. L’horreur se fait sentir à plusieurs reprises, comme lors d’une séquence spectaculaire où des milliers d’hommes contaminés se ruent sur un mur censé protéger Jérusalem du fléau. Marc Forster  veut ainsi nous montrer que le virus s’est bel et bien propagé à grande échelle et que peu de personnes seront épargnées. Dans d’autres scènes, c’est par le biais de plans aériens et de plongées que le réalisateur nous montre l’ampleur du désastre avec efficacité.

world war z mur

Des personnes infectées par le virus tentent par tous les moyens d’escalader le mur qui protège Jérusalem pour rejoindre le cœur de la ville.

   Et du côté de notre cher Gerry Lane que se passe-t-il alors ? Car il faut dire qu’en bon héros de film catastrophe celui-ci n’est pas particulièrement ménagé. De bon matin, il doit faire face à un carambolage avant d’être contraint d’être séparé de sa famille pour sauver le monde. Si la première partie de World War Z tient notamment grâce au rythme effréné entrainé par la course du personnage principal, la seconde est beaucoup plus décevante. A la fin de son film, Marc Forster va tenter sans succès de jouer sur le suspens dans une longue séquence mettant en scène la trouvaille de l’antidote. Marchera-t-il ou pas ? Pas un instant le réalisateur ne parvient à nous mettre le doute, et en exhibant ostentatoirement une canette de la marque Pepsi on se demande qu’elle est la finalité de cette mise en scène dénué d’intérêt autant sur le plan de la réalisation que pour le reste de son intrigue déjà trop prévisible.

       World War Z commence plutôt bien, notamment avec la mise en scène des ravages du virus, mais Marc Forster est incapable de tenir le rythme jusqu’à la fin de son film. Au lieu de cela, il conclut sont long métrage par une séquence peu convaincante laissant la porte ouverte à un second opus, qui espérons le sera bien meilleur que celui-ci.

T.M.J

Publicités

2 Réponses to “World War Z de Marc Forster: un film inégal qui avait pourtant bien commencé…”

  1. Lezéromasqué juillet 2, 2013 à 5:44 #

    Ah dommage, j’attendais vraiment beaucoup de ce film :/ Enfin j’irais quand même le voir, au moins pour la première partie 🙂

  2. La Critique Du Dimanche juillet 2, 2013 à 8:00 #

    Tout n’est pas à jeter dans ce film mais bon sa fin bâclée est assez décevante!
    J’irai voir ce que tu en penses si tu publies une critique dessus histoire de comparer nos impressions 🙂
    Bonne soirée !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :